1507-1




"Tout commence par les lettres que s’envoient deux femmes très différentes : Sara Lindqvist, vingt-huit ans, petit rat de bibliothèque mal dans sa peau, vivant à Haninge en Suède, et Amy Harris, soixante-cinq ans, vieille dame cultivée et solitaire, de Broken Wheel, dans l'Iowa. Après deux ans d’échanges et de conseils à la fois sur la littérature et sur la vie, Sara décide de rendre visite à Amy. Mais, quand elle arrive là-bas, elle apprend avec stupeur qu’Amy est morte. Elle se retrouve seule et perdue dans cette étrange petite ville américaine. Pour la première fois de sa vie, Sara se fait de vrais amis – et pas uniquement les personnages de ses romans préférés –, qui l'aident à monter une librairie avec tous les livres qu’Amy affectionnait tant. Ce sera pour Sara, et pour les habitants attachants et loufoques de Broken Wheel, une véritable renaissance."



Avec ce résumé, je m'attendais à une lecture simplement divertissante : on y parle de livres, d'entraide et le ton a l'air plutôt léger, de quoi passer un bon moment. Mais en réalité ça a été un coup de coeur ! J'y ai trouvé, malgré quelques imperfections, un bon livre feel good qui réchauffe le coeur et donne envie de rencontrer ses personnages, de participer à cette belle atmosphère qui traverse l'histoire. J'ai dévoré ces 500 et quelques pages en seulement un week-end, et je suis sortie de ma lecture avec un grand sourire et un amour renouvelé pour mon métier de libraire.

 

Le point fort de ce roman, c'est clairement ses personnages. Tous les habitants de Broken Wheel sont plus loufoques les uns que les autres, mais ils forment une galerie de personnages terriblement attachants et sont tous très soudés en cas de coup dur. La petite communauté lutte difficilement contre la mort de leur petite ville où plus rien ne se passe, et leur vie est basée sur l'entraide, le partage, et une volonté farouche de s'accrocher à cet endroit qu'ils aiment tant. Ils ne sont pas parfaits, mais simplement humains, et ils ont du caractère. Grâce à sa motivation et à sa bonne volonté, Sara va leur apporter le souffle de renouveau qui leur manquait, et même si elle est assez maladroite, j'ai aimé son caractère battant.

J'ai aussi apprécié les nombreuses références littéraires évoquées au fil de l'histoire, allant de Eragon à Proust, j'ai même noté certains auteurs ou titres que je ne connaissais pas, histoire d'y jeter un coup d'oeil !
On y évoque aussi très simplement les problématiques liées au classement des livres, aux genres, à la communication avec les clients et le conseil de livres, car Sara s'adresse essentiellement à des non-lecteurs, et cherche pour chaque personne LE livre qui va lui donner envie de s'y plonger et d'oublier qu'il n'aime pas la lecture, ou qu'il n'a pas le temps pour ça. 

Il y a tout de même une romance dans cette histoire, qui pour moi prend trop d'importance dans la seconde partie du roman, car elle est plutôt classique et détourne l'attention de l'élément central, la ville et ses habitants. Elle donne une touche un peu "niaise" à l'histoire, et est prévisible quasiment dès le début. Mais elle rajoute de la fraîcheur, et est la source de quelques situations amusantes, donc elle s'intègre plutôt bien au tout.
A certains moments également, l'humour qui ponctue le texte et les situations imaginées sont exagérées, ou trop simplifiées. Mais l'ensemble donne un tout plaisant et très enthousiasmant, à condition d'accepter cette invraissemblance comme on le fait quand on lit un conte ! Car c'est ce qu'est cette histoire : un conte réconfortant bourré de chaleur humaine, de bonne volonté et de partage, qui permettent de faire face à toutes les situations.

 

Un joli conte humain, touchant tout en restant plutôt léger, dont on ressort diverti et le sourire aux lèvres, plein d'espoir envers le genre humain et le pouvoir des livres !